01/04/2018

On ne peut pas rester insensible à cette rétrospective Eugène Delacroix actuellement présentée au Musée du Louvre comprenant 180 oeuvres de l'artiste français le plus prolifique de son siècle ! UNE TRÈS BELLE EXPOSITION.


Portrait de l'artiste sur une pièce de monnaie et sur une lithographie à pointe noire.





De sa naissance en 1798 jusqu'à sa mort en 1863, l'artiste laisse malgré sa célébrité encore beaucoup de questionnement sur sa carrière et sa personnalité. Cette exposition propose donc une vision synthétique renouvelée, s'interrogeant sur ce qui a pu inspirer et diriger l'action prolifique de l'artiste.
Cette présentation est divisée en trois grandes périodes .La première partie traite de la décennie 1822-1832 placée sous le signe de la conquête et de l'exploration des pouvoirs expressifs du medium pictural.La seconde partie cherche à évaluer l'impact de la peinture de grand décor mural ( activité centrale après 1832 ) .
Les écrits de l'artiste viennent enrichir et compléter la redécouverte de ce génie en constant renouvellement .
Une place est accordée au Voyage Maroc et Andalousie de l'artiste en 1832. Delacroix a alors utilisé plusieurs carnets de voyage , où il fait le récit de son voyage avec d'admirables carnets de croquis en accompagnement .

Le thème de Dante


 Détails de Dante et Virgile aux enfers dit aussi la Barque de Dante



La Grèce sur les ruines de Missolonghi, huile sur toile de 1826. ce tableau est peint en hommage à la cité grecque de Missolonghi qui vainquit les assiégeants ottomans, se fit exploser avant de voir ses habitants massacrés en avril 1826. Delacroix s'essaie pour la première fois à l'allégorie : le costume grec est moderne et les vêtements sont salis. Le jeune artiste pie symboliquement le tribut en éclaboussant le premier plan de sa peinture rouge sang.





 Trois détails de son tableau le plus célèbre du 28 juillet 1830 :"La liberté guidant le peuple"










Enregistrer un commentaire