30/01/2017

" L'Afrique des Routes" : Le parti pris choisi de cette exposition a été de privilégier les différentes formes de routes qui ont traversé l'histoire africaine : routes jalonnées de villes, routes commerciales, routes spirituelles et religieuses, routes des formes, routes coloniales, routes des objets. Cette exposition magnifique et pédagogique du musée du Quai Branly permet donc à l'Afrique de retrouver enfin sa place légitime. Vous avez du temps (jusqu'au 12 novembre 2017) pour aller à la rencontre de cette "Afrique des Routes, cette histoire de la circulation des hommes , des richesses et des idées à travers le Continent Africain."Ne tardez pas ....c'est exceptionnel . Voir "L'Afrique des Routes et grandir". ... avec le sentiment de l’extraordinaire beauté du monde et d’une humanité riche de son potentiel de paix ! On ressent le besoin actuellement et ce type de mise en valeur et cette exposition résonne donc comme un écho lointain face à l'actualité

Du 5e millénaire avant notre ère à nos jours, l’exposition évoque, au travers de 300 œuvres et  documents, les différentes routes qui ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux, des œuvres et des idées en Afrique et de l’Afrique vers les autres continents de la planète. De l’art rupestre du Sahara aux œuvres contemporaines du britannico-nigérian Yinka Shonibare, l’exposition interroge par des œuvres majeures les routes commerciales (dont celles de l’esclavage), religieuses, migratoires et coloniales et dresse le portrait d’un continent.
Cavalier Dogon du XVI e siècle, Mali, région de la falaise Biandagara, bois et métal, collection Laurent Dodier, Courtesy Entwistle, Paris
 INVITÉ À SUIVRE un parcours le long de grands jalons thématiques, le visiteur découvrira combien l'histoire du continent africain est multiple....
Le pays Dogon est caractérisé par une immense falaise qui a permis aux peuples de la région d'y trouver refuge depuis plus de sept siècles. Un brassage entre ces populations et le peuple autochtone dit "Tellem" a construit ce pays où 14 langues sont encore parlées.L'image du cavalier ci-dessus indique la prestige, mais peut également soutenir le mythe de l'histoire guerrière de peuples migrants autrefois vers la falaise.
Détails d'une scène nilotique: La chasse aux Pygmées, Italie Pompéi, casa del Medico 1 er siècle de notre ère ( prêté Naples musée Archéologique).
Pygmée assis sur une grenouille entre le 'ième siècle avant notre ère et le premier siècle de notre ère, époques hellénistique et romaine, basse Egypte, en argile ( conservé au Musée du Louvre, Paris).





L'Afrique a été étonnamment oubliée dans l'histoire du Monde, non seulement depuis la genèse de cette discipline au XIX e siècle, mais aussi dans les conceptions modernes de la mondialisation, qui continuent de considérer la place de l'Afrique comme marginale. Cette exposition nous démontre non seulement le contraire et elle nous amène également à réfléchir sur la place primordiale de cet immense continent à travers l'histoire de toute l'Humanité .....






Echantillons de perles, de verre entre la 10 e et le 12 e siècle, perles D'Egypte,
 Fustat, pâte de verre , alliage cuivreux
Les routes de l'or Africain au Moyen Âge 
Avant la découverte de l'Amérique , une grande partie de l'or mis en circulation dans le monde médiéval , fut d'origine africaine. Le Ghana et le Mali possédaient la richesse de l'or.

Les routes des systèmes d'échanges en afrique.  L'étude des systèmes d'échanges des monnaies révèlent une typologie d'objets répertoriés lors des échanges sur le continent africain .Ces systèmes révèlent la complexité des systèmes monétaires, systèmes très différents de ceux instaurés de longue date en Europe
Boîte liturgique ade Ori Baayanni, fin du XIX e siècle style Yoruba, Nigéria
composé de Cauris, perles de verre, cuir , métal, Paris, musée du quai Branly

Exposition à ne rater sous aucun prétexte actuellement au Musée du quai Branly 
37 quai Branly
75007 PARIS
Du 31 janvier au 12 novembre 2017 les mardi, mercredi, dimanche 
de 11:00 à 19:00 et Du 31 janvier au 12 novembre 2017 les jeudi, vendredi, samedi de 11:00 à 21:00 PRIX  Payant - 7-10€








19/01/2017

Envie de vous mettre dans un cocon avec les températures négatives ? Pour bien commencer l'année , vous tomberez sous le charme de l'exposition de l'artiste japonaise Chiharu Shiota entièrement gratuite au Bon Marché ! Son titre évocateur : "Où allons nous ? Mémoire de l'océan ." va vous plonger dans un univers plein de poésie et vous rendra complètement sous le charme des installations autant que de ses symboles !

Le Bon Marché
L'artiste japonaise Chiharu Shiota, née en 1972 à Osaka nous présente à Paris une exposition monumentale au coeur du magasin où l'on peut découvrir un monde oscillant entre poésie , mélancolie et recherche de l'universalité. Célèbre pour ses spectaculaires installations de fils tressés et pour la puissance d'évocation de ses oeuvres , l'artiste propose un émerveillement mais aussi un questionnement : " Where are we going ? "Pour cette nouvelle exposition l'artiste établit une analogie entre la vie humaine et le voyage : chaque individu embarque alors pour une destination inconnue, traversant un océan d'expériences, d'émotions, de rencontres et de souvenirs. 



En hommage au mois du blanc inventé par Aristide Boucicaut  le propriétaire historique et fondateur du Bon Marché, Chiharu Shoota emploie pour la première fois le fil blanc pour une installation.L'artiste évoque la pureté d' un nouveau départ, sans préciser l'itinéraire : " La Vie est un voyage sans destination ". Il s'agit également de fils tissés pendant des heures comme autant de questions sur le sens de la vie ..."Where are we going ? "un titre qui renvoie à l'incertitude du voyage qu'est notre vie ....
Photographies montrant les essais d'installation, atelier de Chiharu Shiota, Berlin, 2016
POUR ALLER PLUS LOIN : DÉDICACE ET VISITES Des visites commentées de l’exposition auront lieu tous les samedis du 14 janvier au 18 février, à 10h et 11h (1 heure). 
Dans la limite de 10 personnes par visite. Gratuit, sur réservation au 01 44 39 81 81.
Des visites suivies d’atelier artistique autour de l’exposition, réservées aux enfantsde 6 à 11 ans, auront lieu tous les samedis du 14 janvier au 18 février, de 14h à 16h (2 heures). Dans la limite de 6 enfants par visite. Tarif 20€, sur réservation au 01 44 39 81 81.