23/12/2016

L'Hôtel de la monnaie se transforme avec la venue de l'artiste Maurizio Cattelan jusqu'au 8 janvier

 Maurizio Cattelan a utilisé son visage comme modèle dans plusieurs de ses sculptures. C'est un artiste né en Italie en 1960. Inattendues étranges et parfois déroutantes, les pièces mises en scène à la Monnaie de Paris vont à l'encontre des conventions de représentation et de bienséance.L'esthétique de l'échec caractéristique du travail de l'artiste et longtemps mise en avant par les critiques d'art est l'ouverture par laquelle Maurizio Cattelan introduit la critique et la subversion dans le monde de l'art et la société en général.



En entrant dans le grand Salon Dupré, de la musique est jouée . Il s'agit de Tamburino, un petit garçon ( ressemblant à l'artiste) qui frappe sur son tambour dès que quelqu'un entre dans la pièce. ...On y voit une référence au film de Volker Schlöndorff, "Le tambour" de 1979).
 Que regarde ce cheval à travers ce mur ? 
Accueil dans l'hôtel de la Monnaie, un cheval a été suspendu au plafond  au dessus de l'escalier d'honneur.Son nom de course Tiramisu  a été retrouvé au dessus de cet escalier.
Attention aux pigeons qui ornent les moulures de l'hôtel de la monnaie .Voici une drôle de famille : deux chiens labradors prennent soin d'un tout petit poussin

La "Nona Ora" 1999, est l'une des oeuvres les plus célèbres de Catalan. Cette statue très réaliste en cire du Pape Jean- Paul II accablé par une météorite fait partie d'une mise en scène élaborée. Le pape vêtu  de la tenue ecclésiastique officielle et s'accrochant à sa férule crucifère, gît sur un immense tapis rouge qui recouvre la totalité du salon d'honneur. L'oeuvre , d'après l'heure à laquelle le Christ décède sur la croix, est une image puissante, allégorie du poids que représente la fonction et le fardeau qu'il porte.La figure papale est également celle du père..
Enregistrer un commentaire