08/11/2016

Partir à la découverte de Rembrandt intime, une approche délicate de certains chefs d'oeuvres à travers un parcours de la vie du grand maître et de l'immense génie du siècle d'or de la peinture Hollandaise.... A voir jusqu'au 23 janvier 2017 au Musée Jacquemart André.

Rembrandt van rijn-self portrait.jpg
Rembrandt Van Rijn, nait à Leiden en 1606 la plus ancienne ville universitaire , son père est meunier aisé ( il est le dernier d'une famille de dix enfants ) et contrairement à ses frères il est allé à l'école . Il apprend  le droit et la théologie ( protestante).  Il meurt en 1669 à  Amsterdam à 63 ans, laissant derrière lui des toiles et des dessins, gravures et estampes ....réparties entre le Met, la Tate , le Musée de l'Ermitage et le Musée du Louvre principalement...et le Musée Jacquemart André possèdant  en ses murs trois chefs d'oeuvres: Le Repas des Pèlerins d'Emmaüs ( 1629), Portrait de la Princesse Amalia Van Solms (1632) et Portrait du docteur Arnold Tholinx (1656). Bâtie autour de ces trois toiles, l'exposition privilégie une approche intime, avec quelques emprunts pertinents à ces autres musées cités ci-dessus.

Portrait de Saskia, femme de Rembrandt.

Afin de mieux comprendre la peinture d'histoire de Rembrandt et pour dérouler le fil intime de sa carrière et de sa vie, l'une des caractéristiques majeures de son œuvre est l'utilisation de la lumière et de l'obscurité (technique du clair obscure inspirée par Le Caravage) qui attire le regard par le jeu de contrastes appuyés. Les scènes qu'il peint sont intenses et vivantes, il montre la compassion et l'humanité, qui ressortent dans l'expression de ses personnages, qui sont parfois indigents ou usés par l'âge. Ses thèmes de prédilection sont le portrait (et les autoportraits) ainsi que les scènes bibliques et historiques. Rembrandt représente aussi des scènes de la vie quotidienne, et des scènes populaires. Sa famille proche en particulier Saskia, sa première femme, son fils Titus et sa deuxième femme Hendrickje Stoffels apparaissent régulièrement dans ses peintures. 
L'oeuvre de Rembrandt s'apprécie si l'on fait l'effort de se remettre dans la période historique du XVII e siècle, il vit donc à Amsterdam,  une ville protestante la plus importante des sept Provinces-Unies comprenant majoritairement des maisons cossues ( ce qui compte pour la taille des tableaux ). C'est un port majeur où transite ( les soieries et les épices venant d'Asie....) . Rembrandt est un véritable collectionneur, il y fait l'achat de soieries de gravures  et de peintures et d'armes, ce qui lui permet de prendre pour modèles des objets de ses propres collections. Il insiste dans sa peinture sur les expressions des visages , les costumes et sur les matières ( ce qui pour ma part m'impressionne le plus ....et c'est pour cela que j'aime ce peintre .)
Plus d'Infos



1633, Autoprotrait du peintre Musée du Louvre, Paris : présent à l'exposition le peintre est alors âgé de 27 ans, il se représente avec ses rides sur le front et des moustaches , il porte alors un vêtement rouge sombre presque noir et une chaîne sur l'épaule, symbole du haut statut social de son père, membre de la garde civique. Une illusion lumineuse vient de la partie haute à gauche, Rembrandt  a 27 ans, il signifie ainsi qu'il veut être l'égal des peintres célèbres de son époque.
Portrait de l'artiste en costume Oriental 1631 , conservé au Petit Palais Paris : présent à l'exposition. Beaucoup de pièces détaillées à regarder avec délectations , les gants et la cape et la broche sur l'épaule.Sur la table à gauche le casque et les pièces de verreries. Détail intéressant , en 1631 il peint le tableau ( et deux ans après en 1633 année de ses fiançailles , il rajoute le chien symbole de fidélité .

Rembrandt parabole de l'homme riche, Gemäldegalerie Staatliche Museen zu Berlin: La Flamme est cachée derrière la main, nous voyons ici le portrait de la cupidité : sur cette table on voit donc les pièces de monnaie, la balance pour les peser, les livres de comptes et  enfin l'horloge qui indique que la durée de la vie est comptée. On voit ici une utilisation magistrale du Clair Obscur.
L'Ânesse de Balaam , 1626 visible dans l'exposition : Ballaam en colère, visage furieux envers son ânesse, alors qu'il vient aider les Moabites à repousser les Hébreux. On lui envoie alors un ange. L'âne se retourne vers lui et lui demande : Pourquoi tu me frappe ? deux cavaliers moabites escortent Balaam. Vous pouvez remarquer les soieries des vêtements et des turbans , les détails des costumes chatoyants et les espèces végétales du premier plan.

La Fuite en Egypte, Tours , Musée des Beaux Arts, On voit ici une manière Italienne de traiter cette scène classique, sans doute inspirée par les gravures ramenées par les Hollandais  qui voyagent à Rome au XVII e siècle.Les outils de charpentier dépassant du sac de Joseph suffisent à nous indiquer qu'il s'agit de Joseph, la source de lumière sur la gauche vient du feu de camp.



















Lieu :  C'est toujours un ravissement de passer du temps au Musée Jacquemart-André à l'origine vaste demeure du second empire et de prendre une pause gourmande au café .En 1872 André, amateur d'art, conçut alors le projet de constituer une collection de tableaux, de sculptures, de tapisseries et d'objets d'art du XVIIIe . En 1881 il épousa Nélie Jacquemart, une jeune artiste peintre qui s'associa aux projets de son mari. Ensemble, ils constituèrent méthodiquement leur collection, Nélie s'intéressant plus particulièrement à la peinture italienne, des primitifs des xive siècle et  du XV siècle à la Renaissance, correspondant à 124 œuvres sur les 137 tableaux italiens conservés à Paris.....





158, bd Haussmann
75008  Paris
Métro : Miromesnil (lignes 9, 13), Saint-Philippe du Roule (ligne 9)
Bus : lignes 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93
RER : Charles de Gaulle – Etoile (ligne A)
Parking : Haussmann Berry
Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Nocturnes tous le lundi jusqu’à 20h30.
Plein tarif : 13 euros
Tarif réduit : 10 euros
Audioguide : exposition temporaire : 3 euros / collections permanentes : gratuit
Gratuit pour les moins de 7 ans, les journalistes, les visiteurs handicapés.
Enregistrer un commentaire