27/05/2014

RÉTROSPECTIVE COLORÉE DE MARTIAL RAYSSE 1960-2014 AU CENTRE POMPIDOU A VOIR ABSOLUMENT AVEC VOS ENFANTS


Célèbre pour les œuvres iconiques de sa période Pop, Martial Raysse a multiplié les innovations, notamment par l'utilisation inédite des néons et du film au sein de ses peintures. Dans les années 1980, il bouleverse sa pratique artistique et engage une refonte radicale de la peinture et de la sculpture, expérimentant sans relâche.


L'exposition de ses peintures, sculptures, films, photographies et dessins propose pour la première fois au public une généreuse traversée de cinquante ans de création. Des années soixante à aujourd'hui, l'exposition montre les œuvres emblématiques de chacune des périodes qui rythment le parcours de Martial Raysse.

Durant sa période Pop, puis avec les tableaux «à géométrie variable», l'artiste innove en introduisant dans sa peinture des objets de consommation courante et revisite avec insolence et virtuosité les archétypes féminins popularisés par la publicité comme par les maîtres de la peinture classique. Il proclame alors: «Les Prisunic sont les nouveaux musées de l'art moderne».

(A gauche : 3 oeuvres , Arbre, assemblage d'objets sur une tige de métal; étalage hygiène de la vision, et arbre assemblage d'objets divers en plastique sur tige de fer.)





La rétrospective montre ensuite l'ambitieuse production picturale engagée à la fin des années 1970 qui convoque l'héritage des plus grands maîtres du passé et se caractérise par l'invention d'une imagerie et mythologie personnelles, ancrées dans l'observation du quotidien. 
Les odalisques de Ingres actualisées par Martial Raysse 
dans sa collection Made in Japan.....


16/05/2014

Découvrir avec vos enfants la Rome Antique et l'exposition "Moi Auguste, empereur de Rome" à voir au Grand Palais jusqu'au 13 juillet 2014 !


Cette exposition "Moi , Auguste , empereur de Rome " est organisée à l'occasion du bi millénaire du décès du premier empereur de Rome, mort à Nola le 19 août 14.
Le Doryphore de Polyclète époque de Tibère 14-37 ap J.C. découvert à Pompéi en marbre de Carrare.Réplique romaine d'un original grec en bronze du Ve siècle avt. J.C. jugé parfait il servira de modèle pour la création de l'Auguste de Prima Porta, conservé à Naples, musée archéologique.

Et Auguste cuirassé dit Prima Porta, époque de Tibère 14-37 après Jésus Christ découvert dans le Villa de Livie à Prima Porta ( près de Rome) en marbre de Paros

Mieux qu'un cours de latin ou de grec, cette exposition est prête pour entrer dans l'histoire antique en donnant des repères à vos enfants.Oui oui la Rome Antique intéressera vos enfants ! et vous ne serez pas en reste en allant voir cette belle exposition réunissant plus de 200 oeuvres antiques venues du monde entier. Ces chefs d'oeuvres antiques font revivre les grandes heures du règne d'Auguste: statues en pied, bustes, portraits, fresques, stucs ou orfèvrerie.

Si vous partez en vacances en Italie cet été, cette grande exposition vous donnera l'occasion de revivre le temps d'une visite, les fastes , le luxe de l'Empire...Cette exposition vous donnera l'occasion de revoir une partie de l'histoire romaine... L'histoire Naturelle VII, 46 de Pline L'Ancien , nous permet de situer ce personnage. Avant de prendre le titre d'Auguste, Octave petit neveu de Jules césar devient son héritier à dix-neuf ans. Nommé dictateur perpétuel César est au centre du pouvoir à Rome et dans le reste de l'empire quelque temps puis il est assassiné.....
Le second triumvirat se forme entre Lépide Antoine et Octave ( il a pour but de venger la mort de César) . Octave se retourne ensuite contre Antoine.Janvier 29 avant JC ,après la victoire d'Actium, de retour à Rome, Octave proclame la paix et reçoit les honneurs du Sénat.
An 27 avant JC, en qualité d'Augustus il devient désormais Auguste.Peu à peu les charges et distinctions font de lui l'homme le plus puissant de Rome.




L'épouse d'Auguste

Cette tête de basanite est un portrait de Livie (née vers 57 av. J.-C., morte en 29 ap. J.-C.), comparable aux représentations qui figurent sur des monnaies et des camées en pierre dure, comme celui conservé à la Haye. Livie, qui appartenait à la haute noblesse romaine, joue un rôle considérable dans la fondation de la dynastie Julio-Claudienne. Ses enfants, nés d'un premier mariage avec un membre de la famille des Claudii, sont en effet adoptés par Octave Auguste, qu'elle épouse en 38 av. J.-C., avant qu'il ne devienne empereur.
Ce portrait de Livie, l'épouse d'Octave Auguste, s'inscrit dans la tradition du portrait romain républicain et illustre le style classicisant qui triomphe sous le règne d'Auguste. Ce portrait officiel sert la propagande du régime d'essence monarchique, instauré à la fin du Ier siècle av. J.-C. sous couvert d'une restauration de la République (509-27 av. J.-C.). En raison du matériau, le basanite, on le date de la victoire d'Octave à Actium, en 31 av. J.-C., sur Marc-Antoine et Cléopâtre.
Camée au portrait d’Auguste, calcaire, vers 14-20 ap. J-C  The British Museum, Londres, actuellement au Grand Palais.Auguste se place en héritier d'Alexandre Le Grand, auquel il s'apparente par ses qualités de dirigeant et homme d'Etat.
La pose générale de la figure s'inspire du Doryphore, un chef-d'œuvre du sculpteur grec Polyclète, dont une réplique se trouve précisément dans le Braccio Nuovo.



Détail de la Cuirasse du Auguste Prima Porta: De part et d'autre on distingue les figures des deux provinces de l'Empire. La scène fait partie d'un paysage cosmique : on reconnaît dans la partie supérieure une personnification du Ciel au centre, le char solaire d'Apollon et celui d'Aurore sur les côtés. Dans la partie inférieure, on voit Apollon sur un grifon, Diane sur une biche et au centre, la déesse Terre allongée. 
AUGUSTE  fin du 1er siècle avant J.C.-début du 1er siècle après J.C.