27/05/2014

RÉTROSPECTIVE COLORÉE DE MARTIAL RAYSSE 1960-2014 AU CENTRE POMPIDOU A VOIR ABSOLUMENT AVEC VOS ENFANTS


Célèbre pour les œuvres iconiques de sa période Pop, Martial Raysse a multiplié les innovations, notamment par l'utilisation inédite des néons et du film au sein de ses peintures. Dans les années 1980, il bouleverse sa pratique artistique et engage une refonte radicale de la peinture et de la sculpture, expérimentant sans relâche.


L'exposition de ses peintures, sculptures, films, photographies et dessins propose pour la première fois au public une généreuse traversée de cinquante ans de création. Des années soixante à aujourd'hui, l'exposition montre les œuvres emblématiques de chacune des périodes qui rythment le parcours de Martial Raysse.

Durant sa période Pop, puis avec les tableaux «à géométrie variable», l'artiste innove en introduisant dans sa peinture des objets de consommation courante et revisite avec insolence et virtuosité les archétypes féminins popularisés par la publicité comme par les maîtres de la peinture classique. Il proclame alors: «Les Prisunic sont les nouveaux musées de l'art moderne».

(A gauche : 3 oeuvres , Arbre, assemblage d'objets sur une tige de métal; étalage hygiène de la vision, et arbre assemblage d'objets divers en plastique sur tige de fer.)





La rétrospective montre ensuite l'ambitieuse production picturale engagée à la fin des années 1970 qui convoque l'héritage des plus grands maîtres du passé et se caractérise par l'invention d'une imagerie et mythologie personnelles, ancrées dans l'observation du quotidien. 
Les odalisques de Ingres actualisées par Martial Raysse 
dans sa collection Made in Japan.....


Enregistrer un commentaire