01/11/2011

Du 21 septembre 2011 au 9 janvier 2012, Centre Pompidou, Hall 2

Bien sûr il y a " Le Cri". Ce tableau peint en 1893 par Edvard Munch à l'image d'une société bouleversée par la révolution industrielle mais l'œuvre du peintre ne se résume pas à cette icône.
Edvard Munch était pleinement « moderne », c’est la thèse que défend l’exposition que lui 
consacre le Centre Pompidou, à travers près de cent quarante œuvres, dont une soixantaine de peintures, cinquante photographies en tirages d’époque, une trentaine d’œuvres sur papier, des films et l’une des rares sculptures de l’artiste. 
"Le Cri".
À travers cet ensemble, l’exposition  Edvard Munch, l’œil moderne éclaire l’œuvre du célèbre peintre norvégien (1863-1944) sous un jour nouveau en montrant comment la curiosité de l’artiste pour toutes les formes de représentation de son époque a nourri et transformé 
son inspiration et son travail.

 Munch fut l'un des précurseurs de l'expressionnisme – il aura une influence déterminante sur la peinture allemande du XXe siècle. Il fut aussi durant la dernière partie de sa vie, depuis son installation à Ekely, près d'Oslo, en 1916, jusqu'à sa mort, en 1944, à l'âge de 80 ans, un immense paysagiste.











Son expérience de la photographie et du cinéma montre un homme, passionné de théâtre, ami de Strindberg et d'Ibsen. Il était, à l'image des personnages créés par ces dramaturges, un être tourmenté, hanté par les démons de son enfance, effrayé par ses pulsions et que le désir de l'autre – la femme – à la fois fascinait et terrorisait.
Des ateliers seront organisés à partir d'Octobre : "L'oeil de Munch  " Informations Ici  Cet atelier est réservé aux enfants du niveau primaire. Le prix est 8 /10 euros.










Enregistrer un commentaire