16/12/2014

Petit conseil cinéma pour les fêtes ! Une belle histoire positive et incroyable !

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale.....

15/12/2014

JEFF KOONS au centre Pompidou .Nous avons parfois le ­blues. L'exposition, agréable, colorée, chatoyante, sympathique, nous apporte donc un plaisir passager. On l'oublie aussitôt. Comme les produits Disney, on déteste l'idéologie et le mercantilisme des œuvres, leur absence de sens, le vide que colmate un discours très marketé sur le prix et la difficulté technologique de leur fabrication ,mais on les regarde avec plaisir.C'est donc une excellente occasion d'y aller pendant ces vacances de Noël qui arrivent....

Le mot d'ordre de cette exposition est la joie d'être américain. Elle se complaît dans les évocations enfantines (coeur géant, animaux gonflables, jeux de plage, objets divers et aimables), les allusions glorieuses (aussi bien les stars que la sculpture antique) et la mythification des Etats-Unis (travail-famille-patrie). Voilà pourquoi les Américains l'aiment.
On fait de Koons le successeur ­d'Andy Warhol, alors qu'il se situe dans la lignée artistique et économique fondée par Walt Disney, l'un des pionniers de l'industrie culturelle, celle des grands studios hollywoodiens, des blockbusters, des best-sellers, des musiques calibrées et de la nourriture préfabriquée, de Las Vegas et de ses rêves d'enrichissement. 
A la célèbre phrase d'Andy War­hol « A l'avenir, chacun aura droit à quinze minutes de célébrité mondiale », Jeff Koons répond : à l'avenir, chacun aura le droit d'être comme moi, riche et heureux.

Mais l'intelligence de Koons n'est pas seulement de personnifier cette industrie culturelle florissante et, à travers elle, la puissance des Etats-Unis. Même s'il se prétend au-delà (ou en deçà) des théories et des critiques (« le goût n'a aucune importance », dit-il), il sait jouer avec l'histoire de l'art américain


A voir donc pendant les fêtes  : Nocturnes jusqu’à 23h (dernière entrée à 22h) les jeudis, vendredis et samedis soirs.Ouverture anticipée à 10h les samedis et dimanches pour les adhérents et les visiteurs munis de billets Attention : une partie de l'exposition bien à part est à substituer aux regards des plus jeunes car on y verra des scènes à caractère pornographique notamment de l'artiste et de son ex- femme la Ciccolina..... Zone indiquée A éviter donc lors de vos visites avec enfants .


Bonnes Fêtes !

06/11/2014

Tous les parisiens ont le Japon près de chez eux avec l'incomparable leçon de dessin d'Hokusai et ses oeuvres exposées actuellement au Grand Palais..mais pas seulement..il y a également une exposition au Musée Cernuschi sur le Japon au fil des saisons...

Hokusai : A voir et revoir du 1er Octobre au 18 Janvier 

"Dès l'âge de six ans, j'ai commencé à dessiner toutes sortes de choses.A cinquante ans, j'avais déjà beaucoup dessiné, mais rien de ce que j'ai fait avant ma soixante-dixième année ne mérite  vraiment qu'on en parle. C'est à soixante-treize ans que j'ai commencé à comprendre la véritable forme des animaux, des insectes et des poissons et la nature des plantes et des arbres.
En conséquence, à quatre-vingt-six-ans, j'aurai fait de plus en plus de progrès et , à quatre-vingt-dix ans, j'aurai pénétré plus avant dans l'essence de l'art. A cent ans, j'aurai définitivement atteint un niveau merveilleux et, à cent dix ans, chaque point
et chaque ligne de mes dessins aura sa  vie propre. Je voudrai demander à ceux qui me suivront de constater que je n'ai pas parlé sans raison." HOKUSAI
 L'ultra prolifique Hokusai a profondément marqué l'estampe japonaise par ses grandes séries de paysages, dont la fameuse série des "Trente-six vues du Mont Fuji" et sa "grande vague de Kanagawa". Ci-dessous le dessinateur Yak donne sa vision de l'oeuvre de Hokusai . En voir plus sur l'artiste sur son site http://elyx.net/.

Portraits d'Hokusai, Musée du Louvre et Musée Guimet.

"Le Japon au fil des saisons" au musée Cernuschi .

Ci- dessous Estampe de Hokusai, Manoir aux assiettes, vers 1831 1832.


Katsushika Hokusai (1760 – 1849) est sans doute l’artiste japonais le plus célèbre dans le monde ! Du 1er octobre 2014 au 18 janvier 2015 le Grand Palais rend hommage à cet artiste .
L'exposition Hokusai du Grand Palais montre des pans entiers du Japon de la fin de la période Edo, vers 1603 à 1868. Des milliers de nuances de subtilités, de raffinements typiques de la culture japonaise. Le papier et les peintures sur soie supportant mal la lumière tamisée des expositions, il y aura deux sessions ( fermeture du 21 au 30 novembre ) pour cette exposition avec des oeuvres de nature et de qualité comparables avant et après la coupure de l'exposition pour changement des oeuvres exposées. 

La vie quotidenne à l'époque Edo a inspiré et fasciné de nombreux créateurs, Gauguin, Monet, Van Gogh les impressionnistes jusqu'aux auteurs de Mangas, lui doivent beaucoup.....il a lancé le "japonisme" dans les milieux de l'art occidentaux.Et il continue grâce à ses thèmes d'évasions nature et de mangas à être la Superstar 




Propositions de visites et ateliers pour les familles et les enfants. Voir Plus en cliquant ici http://www.grandpalais.fr/fr/article/hokusai-en-famille-pour-les-enfants#sthash.FDxgdoxl.dpuf

Deuxième exposition au Musée Cernuschi : A une époque où les problèmes environnementaux sont au centre des préoccupations, le musée Cernuschi se propose de montrer les liens affectifs et profonds qui unissent les Japonais à la Nature. C’est au travers de 60 peintures sur papier et sur soie  qu'est suggérée l’essence de leur culture: Figurant des végétaux, des animaux et des paysages dont les thèmes sont liés à une saison ou à un mois de l’année, ces œuvres témoignent toutes de cette sensibilité et réceptivité particulières des Japonais face à la Nature


Un petit voyage au Japon en direct de Paris.... ça vous tente ?

Musée Cernuschi 7 avenue Vélasquez - 75008 Paris
tél: 01 53 96 21 50 | fax: 01 53 96 21 96
Métro Villiers ou Monceau - Bus 30,84,94 http://www.cernuschi.paris.fr/fr/home



A ramener: Hokusai. Le fou de dessin Nouvelle édition 2014
Henri-Alexis Baatsch

 Rappel : attention fermeture du 21 au 30 novembre

12/10/2014

Du nouveau dans les expositions : la saga Durand-Ruel sur L'Impressionnisme au musée du Luxembourg...cela tombe bien les vacances arrivent ......

Portrait de Paul Durand Ruel peint par Auguste Renoir


"Je travaille avec une ardeur que vous ne soupçonnez pas pour recruter de nouveaux amateurs et chauffer les autres.Je gagne du terrain chaque jour et nous finirons bien par triompher"

Paul- Durand-Ruel, lettre à Claude Monet, 15 janvier 1886
Danse à Bougival (détail), 1883, Pierre-Auguste Renoir
© Museum of Fine Arts, Boston
Nous sommes dans une famille de Bourgeois typiques du Second Empire, les Durand-Ruel offrent à leur fils de solides études. Paul souhaite s’orienter vers une carrière militaire. Mais pour des raisons de santé, il ne peut intégrer l’école de Saint-Cyr dont il avait pourtant réussi le concours d’entrée. Il travaille alors auprès des siens dans l'entreprise familiale fournissant des articles pour les artistes ( ces derniers souvent désargentés laissent en garantie leurs tableaux) . Là, il fait la connaissance de nombreux artistes et collectionneurs qui viennent du monde entier et passent par la galerie au moment des Salons, ces expositions officielles qui se tiennent chaque année en mai et juin. 
Green Park Londres, peint par Claude Monet en 1870 ou1871
Il voit alors défiler dans l’établissement paternel les peintres consacrés par les instances officielles : William-Adolphe Bouguereau ou Alexandre Cabanel, mais aussi les nouveaux-venus de la peinture comme Eugène Delacroix (le jeune Paul est en admiration devant ses tableaux depuis qu’il a visité en 1855 l’Exposition Universelle) ou bien Gustave Courbet. Il rencontre également les rénovateurs du paysage, que sont Camille Corot ou Jean-François Millet.Paul comprend le potentiel de ces peintres en rupture avec les tenants de l’académisme et prend des initiatives : il signe avec Corot et Millet des contrats d’exclusivité, se réservant l’intégralité de leur production. Cette exposition montre à quel point Durand Ruel soutient les peintres et elle présente quelques-unes des milliers de peintures impressionnistes passées entre ses mains.....Paul Durand Ruel achète par exemple à Manet en 1872 une trentaine de toiles dont plusieurs de ses chefs-d'oeuvre (à cette date, acheter Manet est un risque ! ).
Paul Durand-Ruel le pari de l'impressionnisme Manet, Monet, Renoir est à voir d'urgence au Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, Paris 6e 
jusqu'au 8 Février.
le lundi et le vendredi de 10h à 22h
le samedi et dimanche de 9h à 20h
le mardi, mercredi , jeudi de 10h à 19h
Portrait de Melle Legrand de Renoir (Philadelphie).Le peintre et son marchand ont entretenu des relations harmonieuses de 1872 à la mort de Renoir en 1919 et s'écrivaient régulièrement.

A lire pour mieux comprendre cette exposition.....

22/09/2014


Après ce week-end  des Journées du Patrimoine .
On ne l'avait toujours pas visité , maintenant c'est fait !
Je vous emmène au Château de Champs Bataille de Jacques Garcia en Haute Normandie.
Tout d'abord les serres nouvellement ouvertes ....créent un véritable enchantement, dépaysant, extraordinaire ....des cascades d'eau déferlent au milieu d'espèces végétales incroyables ....IL manque ici sur ces images le bruit paisible des eaux et des cascades.


Suite DEMAIN !

19/09/2014

Quelques heures passées en compagnie de l'artiste Niki de Saint Phalle : une exposition sur sa vie tourmentée et des parties gaies et colorées à découvrir de toute urgence en cette rentrée parisienne avec vos enfants !

Dès votre arrivée vous serez accueillis au Grand Palais par une fontaine crée par l'artiste. 
Au début de cette exposition, vous pénétrez directement dans l'univers de Niki de Saint Phalle grâce à un autoportrait datant de 1958-1959( en peinture et objets divers, grains de café, galets, fragments de vaisselle....) sur bois.
L'utilisation du trencadis ( ou collage de verre et de céramiques) pour créer cette oeuvre accentue l'image d'un corps en morceaux et d'une âme tourmentée.
Son expérience de mannequin....

Les fameuses "nanas" sont le prolongement naturel des déesses fécondes et des Accouchements : Le premier dessin de ces femmes au ventre rebondi trouve son origine dans un dessin que Saint Phalle exécute avec Larry Rivers de son épouse enceinte ( 1er dessin ici Portrait de Clarisse Rivers enceinte, 1964). 
A la fois joyeuse et puissante, leur corps coloré va bientôt s'agrandir et s'ouvrir.....


Maquette et photo et vidéo dans l'exposition de cette première structure géante éphémère " "La Hon"réalisée en 1966 au Modernat Museet de Stockholm avec Jean Tinguely et Per Olof Ultvedt
LE NANA POWER
Dansantes ou sportives , grandes voire géantes, les nanas portent l'espoir d'un monde nouveau 
Aux yeux de Niki  de Saint Phalle, l'une des raisons d'être de la création est d'apporter de la joie de l'humour, de la couleur dans l'existence. Les grands projets architecturaux qu'elle réalise à partir de la fin des années 1960, participent à cette visions de l'art, capable de rendre heureux et de s'adresser à tous.Son oeuvre la plus importante reste le Jardins des Tarots en Italie. Niki de Saint Phalle a été l'une des premières artistes à sensibiliser sur la question raciale ou sur le Sida.....NB : avec vos enfants je conseille de ne pas rester trop longuement dans la partie intitulée : les tirs ...Des peintures peuvent choquer les plus jeunes......Bonnes visites en Famille.